Démystification des injections au Botox: Traitement et procédure

Botox est le nom commercial d’une substance protéique injectée dans la peau pour éliminer les rides du visage.

Depuis 1980, l’ injection Botox ou de la toxine botulique est utilisée en ophtalmologie et pour traiter les spasmes des mains… Mais, c’est dans la médecine esthétique que le Botox a reconnu son plein essor en tant qu’un traitement antirides, non invasif et totalement indolore.

En fait, selon l’International Society of Aesthetic Plastic Surgery (ISAPS), les injections de toxines et de neuromodulateurs (Botox et Dysport) se trouvent dans la tête des interventions non chirurgicales, dans la dernière décennie, devant les injections d’acide hyaluronique, l’épilation des poils au laser et l’injection de graisse autologue… En plus, le nombre des interventions non chirurgicales effectuées par des plasticiens a dépassé celui des interventions chirurgicales esthétiques.

Découvrez, dans la suite, tout ce que vous devez savoir à propos de cette intervention !

Traitement de l’injection Botox

Fonctionnement de l’injection

Les rides sont des cassures cutanées provoquées par l’hyper-action des muscles. Purifié de ses effets toxiques, le Botox inhibe la transmission neuromusculaire. Ce qui diminue, par conséquent, les contractions de muscles.

L’injection de la toxine botulique vise également à rétablir l’équilibre entre les muscles élévateurs et les muscles abaisseurs. Autrement dit, le Botox peut être qualifié comme un lifting sous-cutané en affaiblissant les muscles qui tirent vers le bas donnant un aspect triste, et en renforçant les muscles qui tirent vers le haut donnant un aspect joyeux.

Zones cibles

Le traitement par Botox ne concerne que les rides d’origine musculaires et plus particulièrement celles du tiers supérieur du visage telles que :

Les rides frontales
Les rides du lion ou appelées rides intersourcilières
Les rides de la patte d’oie
Les rides de plissement du nez…

Contre-indications

L’ injection Botox est inapplicable pendant les périodes de grossesse et d’allaitement pour des mesures de précaution.

D’autres contre-indications peuvent être détectées par le médecin qualifié avant de commencer l’intervention telles que l’inflammation de la région de l’injection, les maladies musculaires ou neurodégénératives (myopathies, spasmes de la paupière, fibromyalgies, sclérose en plaques…).

Procédure de l’ injection Botox

Avant le traitement
Vous devez tout d’abord choisir le praticien qualifié qui va réaliser les injections afin de détecter toutes contre-indications et éviter tous risques. Rendez-vous alors à notre clinique médico-esthétique.

Déroulement de la séance

Indispensablement, le chirurgien esthétique commence par évaluer les zones à traiter et comprendre la balance musculaire périoculaire pour qu’il puisse adapter le traitement à sa patiente.

Ensuite, il injecte les doses de la toxine botulique sous les zones concernées par des micro-piqûres extrêmement fines et indolores ne nécessitant aucune anesthésie.

Les résultats

Les résultats se manifestent dès les premiers 24 heures après le traitement  et les rides peuvent continuer à s’estomper durant une semaine. D’ailleurs, une étude menée en États-Unis a démontré que plus de 80 % des patients ont remarqué une amélioration dans l’apparence de leurs visages après une semaine du traitement.

Cette injection esthétique n’a aucun effet secondaire. Mais, l’effet de la toxine botulique ne dure que 4 à 6 mois. Donc, vous serez obligés de refaire les injections au moins 2 fois par an.

Vous souhaitez estomper les signes du vieillissement grâce à une technique efficace, rapide et indolore ?  Votre clinique médico-esthétique Jean Gilbert à Montréal vous propose l’injection Botox par des spécialistes expérimentés.

Contactez-nous pour fixer un rendez-vous ou pour obtenir plus d’informations!

Recent Posts
photorajeunissement du visage Clinique jean-GilbertClinique Jean Gilbert Peeling facial